Gabbie le chauffeur de taxi : part 2

Gabbie_cabbie_le_chauffeur_de_taxi_de_city_of_titans_part_2Oh hey, c’est bon de te revoir ! Je pensais bien que tu reviendrais.

Comment vas-tu ? Tu as essayé la sandwicherie dont je t’ai parlé ? Je te l’avais dit. Ouais, tu devrais aussi essayer celui qu’ils appellent l’Italien. Il y a toutes ces charcuteries avec des noms difficiles à prononcer. Mortatruc et cappamachin. Accorde-moi un instant, je dois attendre que ces cyclistes… et nous y voilà.

Ouais, ces types sur les vélos sont partout à Aurora. Il faut se méfier d’eux, parce qu’ils pensent qu’ils ne doivent pas se méfier de la circulation. Certains, du moins, ne le font pas. Mais au moins, ils font de l’exercice eux, hein ? Pas comme moi. Entre la bonne bouffe et le taxi, mon médecin commence vraiment à me prendre en grippe, tu vois ? En plus, elle a cinq bras alors je ne veux pas la mettre en colère.

Et oui, tous les cyclistes enchaînent leurs vélos aux arbres. C’est chiant, mais ils doivent bien les attacher d’une façon ou d’une autre, non ? Et il y a beaucoup d’arbres dans cette partie de la ville, donc c’est pratique pour eux. Cela dit, parfois, ça n’arrête pas les voleurs de toute façon. Une fois, j’ai vu une sorte de cyborg-tueur couper un arbre en deux et prendre un vélo, cadenasser et tout. Et il faut que tu saches, ce type, quoi que c’était, mesurait 2,50 m et il a pris le vélo pour une petite gonzesse, peut-être ? Il s’en fichait, puis il a commencé à descendre la rue. Je suppose que les robots sont très rapides à vélo, parce que je faisais peut-être du 50 à l’heure et ce truc m’a dépassé comme si j’étais resté assis. Et bien sûr qu’il était dangereux, mais il avait l’air si drôle penché sur ce petit vélo que j’ai pas arrêté de rire.

Alors, comment s’est passé ton week-end ? Ouais, défaire ses valises est toujours pénible. Les super-héros ? Ouais, en fait, il y a une super concierge qui s’occupe du déménagement et du déballage. Bald lady. Elle a des pouvoirs de tekela, de télém…, arf. Lire dans les pensées et déplacer des trucs quoi. Tu vois ce que je veux dire. Alors elle lit dans tes pensées et place les choses où tu veux, ça prend dix minutes. Tu paies le prix fort par contre, c’est pour ça que je ne le recommande pas, à moins que tu n’aies vraiment besoin de gagner du temps. Et j’ai entendu des gens dire qu’ils finissent toujours par remarquer un truc qui manque, mais c’est le propre du déménagement, non ? J’ai déménagé à l’autre bout de la ville il y a quelques années et j’ai toujours pas trouvé mon ouvre-boîtes.

Une fois que tu auras terminé, tu voudras faire un tour sur le front de mer près d’ici. Daybreak Ridge, ça s’appelle. Absolument splendide, il y a un cinéma avec de la nourriture, de bons restaurants, des centres commerciaux et un music-hall. Mais c’est bien pour se promener, vraiment. Et il y a des magasins dans le quartier des entrepôts, mais ils l’ont transformé en une zone commerciale du style « maman et papa » vieux comme la ville. Vraiment, tu as eu de la chance de choisir cette partie de la ville. Ici, tout est plutôt calme, comparativement. Et le timing est bon. Tu as raté l’émeute de vendredi soir.

Quoi, tu n’en as pas entendu parler ? Oh oui, ce groupe était en ville. Apokalyptykult. Ouais, je sais que c’est un nom à coucher dehors, pas vrai ? Mais j’ai tellement vu leurs pubs éparpillées dans toute la ville le mois dernier que je peux l’épeler avec les yeux bandés maintenant. De vilaines choses en plus. On pourrait croire que leurs pubs étaient des trucs pour invoquer des démons ou quelque chose du genre. De toute façon, ils causent toujours des problèmes quand ils sont en ville. Je ne peux pas dire que j’aime ça, c’est toujours mauvais pour les affaires. Ils se pointent, ils chantent et ils sont tous du genre à dire :  » détruisez l’État, les gars » et ceux qui les écoutent sont tous  » cool, ça semble super  » et puis ils sortent et commencent à casser des choses. Les gosses de nos jours, j’ai pas raison ?

Tu n’as peut-être encore rien vu. Ça a été un peu calme… Attends, je crois que cette voiture devant moi est… ouais, houla, c’est une arme là non ?… Non, ça ne vole pas tout seul, c’est la madame muscles qui l’a lancé. Donne-moi une seconde, il faut qu’on s’en aille, accroche-toi à quelque chose.

…Ok, désolé pour ça. J’ai dû griller ce feu. Quoi ? Oh, les flics sont un peu indulgents si quelque chose du genre « attaque de super-vilain » justifie d’avoir enfreint le code de la route. J’espère que je ne t’ai pas trop fait peur. Tu n’as pas mis de café sur toi, hein ? Ok, super. Le café c’est précieux, je ne veux pas que tu le gaspilles, tu vois ? Ce que c’était… je pense que c’était Tarot, comme le journal l’appelle. Ils sont dangereux, ils attaquent des super héros et braquent des banques et plein d’autres trucs. J’ai entendu dire qu’ils n’agissent que sur contrat. C’est toujours bizarre quand les tueurs ont l’air hautains comme si c’était un standard, tu vois ? Ça m’a toujours paru bizarre.

Mais oui, ils sont dangereux.

Alors oui, bienvenue dans ta première partie de super bizarrerie ici à Titan City. Je suppose que tu as commencé en beauté, hein ? … quoi, ce n’est pas ta première ? Je suis un peu déçu. … Tu as vu un ninja ? Peu de gens disent ça. Très important : est-ce qu’il brillait un peu ? Hé, calme-toi, tout doux, ça va ? Non, ils ne tuent pas les témoins. … en tout cas, pas que je sache. Je veux dire, ce sont des ninjas, qui le saurait s’ils l’ont fait, hein ? Désolé, ça n’aide pas, n’est-ce pas ?

D’après ce que j’ai entendu dire, c’est juste qu’ils sont plutôt discrets. Je veux dire, ceux qui brillent. Il y en avait qui essayaient vraiment de devenir un gang de rue. Écoute, je ne sais rien qui en vaille la peine sur ces types. Mais je connais des gens qui sauront. Je peux leur demander si tu veux. D’accord, bien sûr. N’importe quoi pour aider un client à dormir la nuit, pas vrai ?

Alors, c’est quoi ton nouveau boulot ici au fait ? Vraiment ? Hé, c’est chouette. Ça a l’air sympa, comme job. Je sais pas si ça va réussir, mais faut essayer au moins une fois, hein ? Ça a l’air bizarre, mais ce que je sais, c’est que je pensais que le Titanic allait foirer au box-office.

Tu veux que je te raconte des histoires ? Oui, j’en connais…. quelques unes. Ouais, j’en ai quelques unes que tu devrais aimer.

Et voilà, on y est. J’aurai quelque chose pour toi la prochaine fois. Passe une bonne journée, d’accord ? Et n’oublie pas ton parapluie, je crois qu’il va pleuvoir cet après-midi.


Source : https://www.kickstarter.com/projects/missingworldsmedia/the-phoenix-project-city-of-titans/posts/689820

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Qu'en dites-vous ?