Alexandria

Foyer de la bibliothèque centrale de Titan City, de l'université Ephesus, de la Phoenix plaza, et l'une des plus grandes concentrations de musées, Alexandria a longtemps été le phare de la connaissance, le nid de drames publics et le siège du gouvernement de Titan City. Ce district est voué à la culture, particulièrement sur celle de Titan City elle-même, et est remplie d'immeubles scintillants de toutes sortes.

Alexandria

Alexandria

Environs

  • Alentours d'Alexandria

    La zone d'alexandria

    L'université Ephesus est l'équivalent (in-game) de la plus haute institution d'apprentissage, la Ivy League (NDLR : Il s'agit d'un groupe de huit universités privées du nord-est des États-Unis. Elles sont parmi les universités les plus anciennes du pays - sept ont été fondées par les Britanniques avant l'indépendance - et les plus prestigieuses du pays). Le complexe universitaire possède des halls de lecture et des bureaux datant de l'après Grand Incendie, avec de grands parcs arborés, des sculptures et des promenades.

  • Le district de  la bibliothèque est le foyer de la bibliothèque principale de Titan City, un joyau de prouesses architecturales et recèle un incontestable volume de documents, manuscrits et parchemins les plus rares. Une majorité de son voisinage est constitué de musées ou d'autres édifices publics aux aménagements paysagers situés légèrement en retrait des rues donnant une impression générale de grands espaces.
  • La Phoenix Plaza est le siège du gouvernement de Titan City à l'instar d'autres bâtiments clé telle que la vieille Mairie qui est désormais un musée dédié à l'histoire de la cité. La Phoenix plaza présente une large superficie ouverte surmontée d'immeubles au milieu de laquelle trône la statue d'un phœnix.
  • Pharos est un ancien quartier d'avant le Grand Incendie. En effet, c'était un des pivots principaux dans la bataille contre le brasier qui a détruit la région. Les immeubles sont étroitement collés avec quelques espaces verts. Cependant, Pharos n'est pas lourdement affecté par les activités criminelles.
  • Les Jardins Suspendus, un parc extérieur aux histoires multiples, se réfèrent à 6 histoires invraisemblables et occupe un pâté-de-maison complet. EdenTech a fourni les jardins à la cité en réponse à une demande d'ajout d'espaces verts dans cette zone tout autant que pour prouver sa capacité à construire "un espace de vie naturel pour le nouveau millenium".
  • Le coin le plus sordide que pourrait avoir Alexandria est Olympia, une zone démodée, principalement "alimentaire", pour les étudiants et les professeurs de l'université d'Ephesus.  On peut y trouver des logements bon marché, des bars et des boites pas chères, de la nourriture à bas prix et des criminels tout aussi minables que les types qu'ils emmerdent et qui n'opposent que peu de résistance.

Histoire

Carte Alexandria city of titansLa zone actuellement connue sous le nom d'Alexandria se situe à l'origine sur Bradford, une suite de petites fermes le long d'une petite péninsule créée lors de l'assèchement de terrains au milieu des années 1700. En 1799, le magnat du transport maritime Jonas Clark accorda une large dotation au petit lycée Ephesus qui acheta alors une parcelle dans cette zone. Durant le siècle suivant, le collège, absorbé dans la croissance de la ville, s'étendit pour devenir l'université Ephesus.
La majorité du développement d'Alexandria autour de l'université consista en la construction d'immeubles pour les travailleurs immigrés qui avaient participé à l'émergence de l'industrie de Titan City. Dans le même temps, un coin de déchéance fleurit dans la zone, sustentant à la fois les travailleurs immigrés et les universitaires qui cherchaient des jeux clandestins et d'autres excitations inappropriés en bonne compagnie.

Durant les années 1880’s, quand les bibliothèques publiques se développaient dans toute la nation, la pression générale vint à obliger Alexandria à en construire une dans Bradford. Finalement, une délégation approcha Othniel Brown, le plus riche avocat de la ville du moment, réclamant son soutien dans la construction de cette dernière. Brown, avide de redorer le blason de son nom de famille après la disgrace de son frère Hezekiah (récemment pendu pour une série d'horribles meurtres), accepta. L'idée d'installer une bibliothèque flambant neuve dans une zone de déchéance au soleil interpella sur l'instant mais Paul Alleyn, l'architecte de la bibliothèque centrale n'eut pas voulu y prêté oreille et planifia méticuleusement sa construction dans les moindres détails.

L'incendie de 1908 dévasta Alexandria. La bibliothèque centrale fut la seule et unique grande structure à y survivre. L'autorité de la nouvelle cité unifiée de Titan City choisit, en partie grâce au bas prix des espaces ravagés par les flammes, un emplacement proche de la bibliothèque comme siège du nouveau gouvernement juste formé. C'est sur ce site qu'à la fin de l'année 1908 Oswald Lawrence prononça son célèbre discours “comme un phoenix, nous renaitrons de nos cendres". La "vieille" mairie fut construite peu de temps après sur le lieu où le discours fut prononcé, utilisant les fondations laissées par le grand incendie. Le gouvernement y fut hébergé jusqu'en 1960, date à laquelle la "nouvelle" mairie fut terminée juste derrière avec ses bâtiments administratifs et où l'espace libre devint la Phoenix palza que nous connaissons aujourd'hui.

Après le Grand Incendie, l'université reconstruite a été rapidement suivie par la zone sordide pour les étudiants qui a finalement pris le nom de "Olympia", nom issu d'une boite populaire de cette période. Ennuyés d'avoir leurs bureaux si proches de cette zone défraichie, les officiels de plaignirent continuellement de la nécessité de "nettoyer" Alexandria. Parmi les parcelles spacieuses et les prix bas, cela a vite débouché sur la construction de nouveaux immeubles pour mettre à l'écart les éléments non-désirés.

La plupart des musées et autres monuments du district de la bibliothèque datent de cette époque. La nouvelle caserne de pompiers de Titan City, la Pharos Fire Station, y fut bâtit, toisant ses heures les plus sombres. Lorsque les officiels de l'université se plaignirent du manque d'espaces verts dans la zone pour contrer le vice par la culture, EdenTech répondit en construisant un impressionnant parc vertical, une sorte d'arboretum, désormais connu comme les "Jardins suspendus".  Le musée d'Art post-moderne Nguyen fut terminé en  1998, peu après l'ouragan Atlas. Il s'agit du dernier musée inauguré dans ce district.

Épanouissant la vision de Oswald Lawrence, la nouvelle Alexandria est le centre de la culture, un brillant centre du savoir qui a affronté de nombreuses tragédies au travers des années.

Les commentaires sont fermés.