Aurora

AuroraAurora est souvent décrite comme un quartier de rêve, paisible ou cauchemardesque selon la situation du locataire et les circonstances. Jouxtant Downtown, les lotissements sont constitués de structures moyennes aux allures communes mélangeant bureaux et appartements et donnant une impression morne et terne. Sans frontière véritable au nord, au sud et à l'ouest, le quartier s'ouvre pour afficher ses arbres caractéristiques, ses aménagements paysagers et ses bâtiments du 20ième siècle bien entretenus qui semblent irréels et presque oniriques. Beaucoup de ces bâtiments arborent des décorations ou des particularités très différentes de leur style architectural. Par exemple, on y trouve des maisons construites à la fois en bois et en brique ou d'autres élégantes et modernes surmontées d'antennes des années 50 et de lampes à gaz des années 1800. À l'ouest, prédomine la zone résidentielle (principalement des maisons mitoyennes) laissant place graduellement aux habitations les plus larges de Bayview. Ironiquement, l'avenue de Lumière, un lotissement aux rues larges et bordées d'immeubles graffés comme des murs de prison est la zone où circulent le plus de patrouilles car il s'y commet un nombre effrayant de crimes de toutes sortes.

Description
Histoire
Niveau & Mobs

Environs

  • Une légère surélévation de la topographie de la crête de l'Aube donne son nom à la zone alentour. Ce quartier a été reconstruit plusieurs fois et est désormais un mélange éclectique de styles internationaux, postmodernes, et d'autres styles ayant survécu, comme le style industriel aux usines réaffectées ou le style vieux colonial. Les rues bordées d'alignements d'arbres font la particularité d'Aurora. La crête de l'Aube est aussi une zone commerçante comprenant à la fois de petits magasins et de grosses enseignes . Aucun building n'est présent dans ce quartier mais quelques bureaux de bord de mer ont une hauteur respectable.
  • Eos Park est idéal pour la plupart de ses structures de style “International” qui atteignent jusqu'à 14 étages de haut (hauteur moyenne). Ce quartier se compose originairement de parcs de bureaux aux styles modernes et internationaux parsemés de parkings et d'espaces ornementaux arborés et de quelques fontaines. Eos Park est plus aéré que les espaces denses comme à Downtown.
  • Hollybriar se présente plutôt comme une zone de banlieue sans relief à la droite du coeur de Titan City. Une grande partie de la forêt indigène a été conservée bien qu'elle se soit lentement réduite au fur et à mesure que les promoteurs empiètent dans cette zone. La plupart des maisons remontent aux années 40 et 50, avec le calme et le cadre pittoresque d'enfants se rendant à l'école en toute sécurité et où les fêtes de quartier sont la norme.
  • La section la plus construite d'Aurora, Light street borde le quartier Downtown de Common Street. La plupart des structures de ce quartier datent des années 60 et 70, principalement des tours de taille moyenne dans le style "International" qui sont essentiellement en brique ou en plâtre. Rien ne date du Grand Incendie de 1908. La plupart des bâtiments sont des bureaux, bien qu'il y ait quelques immeubles d'appartements, ce qui ajoute une touche plus urbaine au quartier, notamment des terrains de sport et des aires de jeux. Les grafittis sont relativement rares, probablement à cause de la forte présence policière concentrée autour du siège du Département de police de la ville de Titan.
  • Nommé en rapport avec un petit espace ouvert entouré de grès rouge, Waltzer Square est la partie la plus riche d'Aurora. À l'origine, il a été réaménagé à partir des terres agricoles et transformé en maisons à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Il a reçu un coup de pouce économique de la part d'individus riches émigrés du centre-ville par l'incendie de 1908. Aujourd'hui, il combine des bâtisses historiques avec des maisons individuelles bien entretenues, entrecoupées de carrés de verdure et de quelques détaillants haut de gamme. Comme la plupart des parties d'Aurora, Waltzer Square a conservé ses grands arbres étalés, qui ombragent de nombreuses rues résidentielles au printemps, en été et en automne.

Dans les années 1800, Aurora était une terre agricole, parsemée de quelques maisons pour les pêcheurs le long du front de mer du sud. Lorsque les fortunés de la région ont commencé à augmenter, de nombreux résidents trop riches et trop fiers pour rester dans un environnement rural, mais pas assez riche pour se déplacer dans les cercles supérieurs de l'élite de Bayview ont migré vers l'est. Ceux-ci se sont installés dans la zone maintenant appelée Waltzer Square. Dans le même temps, la ville a commencé à empiéter plus à l'est. Un chemin de fer connu sous le nom de Light street, nommé ainsi parce qu'il était le bord occidental le plus éloigné du système de lampe à gaz de la ville, est devenu la frontière officieuse pour le développement urbain. Quelques industriels ont également construit de petites usines dans les anciennes terres agricoles entre les deux bandes d'habitations ou près du front de mer.

L'incendie de 1908 a balayé Light Street mais a épargné le reste de la région. Dans l'ensemble, l'incendie de 1908 s'est avéré un avantage pour Aurora. La classe moyenne et quelques résidents plus aisés du centre-ville, déplacés par l'incendie, affluèrent vers Aurora et les quartiers résidentiels de l'ouest commencèrent à s'étendre. Pendant les premières décennies du 20ième siècle, cette zone a adopté le nom de "Waltzer Square", l'une de ses nombreuses petites places, et s'est faite connaitre pour ses élégantes maisons et ses larges arbres ombrageux. En effet, les arbres d'Aurora et les petits espaces verts publics sont devenus l'une des caractéristiques de la région.
En 1934, le phare a brûlé et, d'abandons en négligences, la plupart des entrepôts côtiers et autres bâtiments industriels ont commencé à décliner lentement.

Après la Seconde Guerre mondiale, les chefs d'entreprise ont cherché à inverser cette tendance et à transformer la région en un centre commercial pour le district. Les décennies après la Seconde Guerre mondiale ont également vu une augmentation des demandes de logements et des espaces de bureaux ont encouragé la subdivision des fermes restantes d'Aurora et la démolition de la plupart de ses sites industriels..
Au cours du début du XXe siècle, Light Street a été reconstruite avec un mélange d'immeubles et de bureaux. En 1955, elle est devenue le site du nouveau siège de la police de la ville, construit à cet endroit en raison de son emplacement centralisé et d'un espace considérable pour le développement (à l'époque). Comme Common Street au centre-ville, situé à proximité, elle a souffert du ralentissement économique urbain de la seconde moitié du siècle et demeure la plus pauvre parmi les nombreuses zones de la classe moyenne d'Aurora.

Dans les années 1960, Aurora était devenue connu comme un centre pour les appartements de classe moyenne et quelques maisons individuelles ainsi que des espaces de bureau de premier ordre. Cette tendance a culminé avec l'ouverture du parc Eos, premier «parc de bureaux» de Titan City (et l'un des premiers du pays). Le secteur riverain de Daybreak Ridge a été réaménagé plusieurs fois. Plus récemment, dans les années 1990, les bâtiments industriels abandonnés ont été convertis en espaces commerciaux et résidentiels. Aujourd'hui, Daybreak Ridge est l'une des zones les plus éclectiques et les plus dynamiques de la ville, largement appréciée pour son mélange florissant d'appartements, de condos, de bureaux et de boutiques..

Niveau de la zone :

x - y

Type d'ennemis possibles :

Ennemi 1

Ennemi 2

Les commentaires sont fermés.