Old Bradford

Old Bradford

Cette zone est le foyer des riches, des snobs et de l’étrange. Les immeubles sont aussi disparates que leurs habitants. C’est un lieu où tout peut arriver. Old Bradford est un quartier fortuné essayant désespérément de se prétendre commun en gérant cet aspect d’une façon plutôt superficielle. Beaucoup des immeubles sont vieux et conserve soigneusement un côté assez suranné. Cela donne donc une ambiance populaire et douillette. D’un autre côté, la plupart des bâtiments récents sont a minima ostentatoires, affichant une sorte d’apparence moderne. Globalement, le quartier est tourné vers l’art depuis  le Grand Incendie. Ce quartier était habituellement celui des artistes. Désormais, c’est celui des patrons et des frimeurs.

Détail du quartier

  • Firetown est le nom donné à ce quartier car il faisait parti des premières zones à être reconstruites après le grand Incendie. Beaucoup d’habitations étaient initialement préuves pour être des habitations temporaires après le Grand Incendie et l’ouragan Atlas. Habiter ce quartier est donc bon marché. Le voisinage tire vers les structures lourdement ornementales et stylisées avec quelques petites parcelles devenues des zones de location pour étudiants de l’Université Ephesus.
  • Les alentours de New Bardford ont été lourdement touché par l’ouragan Atlas et a été plus repensé que rebâtit. Les bâtiment sont plus larges et plus hauts, de toutes les formes et toutes les couleurs que pourrait inspirer l’expression « architecture moderne ». La plupart des immeubles sont des copropriétés complexes d’appartements et de centres commerciaux adapté à une haute densité de population.
  • Le quartier du « Parc et du Jardin » se constitué d’un parc publique et de nombreux jardins privés dans les musées à ciel ouvert. Les jardins sont souvent rattachés à des restaurants, ou des salles ou des clubs loués lors d’événements ou à l’occasion loué pour des rencontres privées d’élites.
  • Scholarton est une zone de vieilles résidences, au style originel victorien ayant survécu au Grand Incendie. Les non-résidents font souvent référence à l’architecture des rues comme du « labyrinthe. Ces rues d’origine restent d’époque et n’ont pas élé ravagé par l’incendie. Elles zig-zagent et s’arrêtent brusquement sans aucune raison logique et ont des intersections étranges avec d’anciens routes. Beaucoup de riches professeurs et administrateurs de l’université d’Ephesus ont fait de ce quartier le leur, à l’instar de beaucoup d’étudiants. Les lieux remarquables de ce quartier inclus des résidences fermées et un « maison certifiée hantée ».
  • Le quartier du théâtre est originellement composé de clubs et de magasins allant des vieux clubs de jazz aux coffee houses à la musique live. Il y a aussi de nombreux musées, la plupart ouverts au publique.

Les commentaires sont fermés.